DIEU PROTEGE SON FILS CONTRE UN EMPOISONNEMENT.


"Quand vous boirez quelque breuvage mortel, cela ne vous fera rien…" Marc 16/18. Ce passage de l’écriture s’est accompli littéralement dans la vie de notre frère KOUASSI N’DRI EMMANUEL. En effet, victime d’un empoisonnement, et étant proche de la tombe, notre frère a été ramené à la vie par la puissance de Dieu. Dans ce témoignage, il relate les circonstances de cet empoisonnement et comment il a été délivré de la mort.

Merci de l’occasion que vous m’offrez de parler de cette expérience combien merveilleuse que j’ai vécu en voyant la Main du Seigneur se manifesté dans ma vie alors que j’étais pratiquement mort par empoisonnement.

Je me nomme KOUASSI N’DRI EMMANUEL, je suis un prédicateur et membre de l’assemblée du Temple de la Restauration Promise des 220 logements d’Adjamé et mon Pasteur se nomme YAO ESSOH PIERRE.

Depuis plusieurs années, je travaille dans une importante entreprise de téléphonie mobile de la place. Vers la fin de l’année 2014, Dieu dans sa grâce m’a permis d’avoir une promotion au sein de cette entreprise. Il est important de souligner que ce poste est un poste important et très convoité par plusieurs de mes collègues. Mais ce que Dieu a réservé pour ses enfants, personne ne peut le ravir. Ainsi contre toute attente, j’ai été nommé à ce poste. Mes frères, c’est à ce moment que satan va se manifester.

En effet à la veille des fêtes de fin d’année, une réception a été organisée au sein de l’entreprise par la direction en l’honneur du personnel. A cette réception, un banquet fut servi. Comme tous mes collègues, je me suis approché, j’ai pris une assiette, je me suis servi, j’ai prié et j’ai mangé.

De retour à la maison, tout allait bien. Mais durant la nuit, j’ai commencé à sentir des douleurs gastriques. Au départ, j’ai pensé à une indigestion qui allait passer rapidement mais les douleurs persistaient. Le lendemain matin, je me suis levé avec beaucoup de difficultés et j’ai fait l’effort d’aller au travail mais en chemin, je me sentais très mal et j’ai dû rebrousser chemin. De retour à la maison, La situation a commencé à s’empirer.

D’abord, mon ventre a commencé à se ballonner de façon considérable au point où je ne pouvais plus respirer. Ensuite, j’avais de terribles douleurs à l’estomac et je n’arrivais pas à rendre ce que j’avais mangé la veille. J’étais au bord du gouffre. J’ai fait appel à mon épouse et nous avons prié, mais la situation s’est empirée et j’ai commencé à perdre toutes mes forces je sentais que c’était ma fin.

J’ai donc demandé à ma femme de bien élever nos enfants parce que mon heure était arrivée.

Mais elle a refusé cela avec vigueur car elle savait en Qui nous avons cru et elle a dit par la foi que c’est ensemble que nous élèverons nos enfants.

À la suite de cela, j’ai perdu connaissance et je me suis écroulé dans les bras de ma tendre et noble épouse, oh !!! Dieu la bénisse abondamment. Elle portait une grossesse qui était à terme mais elle a eu assez de courage pour alerter les voisins et j’ai été conduit urgemment à la PISAM (Polyclinique Sainte Anne Marie).

A la PISAM, je suivi des soins intensifs et lorsque je suis revenu à moi, j’ai reçu un appel de mon pasteur qui a élevé une prière de foi en ma faveur auprès du Très Haut et, Le Dieu des prodiges a exaucé. Quelques instants après, j’ai commencé à me sentir mieux, les douleurs ont cessé, mon ventre est revenu à son état initial. Dieu m’avait ramené à la vie. Le médecin traitant après analyses a montré que j’avais été victime d’un empoisonnement et que c’était un miracle que je sois encore en vie. C’est la grâce de DIEU qui fait toutes choses bonnes pour moi et qui m’a ressuscité. Malgré ce breuvage mortel, Dieu a conservé ma vie et je lui dis merci et lui promet de lui consacrer entièrement ma vie.

Je vous exhorte frères et sœurs à vous confier en Lui en toutes choses. Tout ce que vous ferez, tout ce que vous consommerez, tout ce que vous boirez, remettez cela entre les mains du Seigneur et Lui prendra soins de vous.

Dieu vous bénisse !

Frère KOUASSI N. EMMANUEL