LE MARIAGE : LA GRANDE ET SUBLIME SYMPHONIE DE DIEU

par Pasteur Pierre ESSOH Yao


Cant 5/9-10 : « (les filles de Jérusalem) : Qu'a ton Bien-aimé de plus qu'un autre, O la plus belle des femmes? Qu'a ton Bien-aimé de plus qu'un autre, pour que tu nous conjures ainsi? (tu en certifie ainsi ? Pour que tu t’y abandonnes totalement ?) »
(La Sulamite) : Mon Bien-aimé est Blanc et Vermeil (le plus Remarquable, le plus frappant);Il se distingue entre dix mille ».

Cant 6/10 :« (Salomon à la Sulamite) Qui est celle qui apparaît comme l'aurore, belle comme la lune, pure comme le soleil, Mais terrible comme des troupes sous leurs bannières?

Prov 31/10-11 : « Qui peut trouver une femme vertueuse? Elle a bien plus de valeur que les perles. Le coeur de son mari a confiance en elle, Et les produits ne lui feront pas défaut. »

"Cantique des Cantiques" est une expression superlative qui signifie "Le plus beau des Chants". C’est une histoire d’amour entre Salomon et la Sulamite qui traduit l’Amour de Christ et de son Epouse.

Eph 5/25 : « Christ a aimé l’Eglise et s’est livré Lui-Même pour Elle afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la Parole … Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l'Eglise. »
Ceci magnifie la Beauté du Caractère de Christ et de son Epouse.

Le Mariage est mentionné dès le Commencement dans Genèse 2/18, et à la fin (Apo 21/9) dans l’Aspiration juste de Dieu. Il est le Thème central de toute la Bible à travers chaque type et chaque ombre qui annonce l’Union Invisible de l’Epouse terrestre avec l’Epoux Céleste.

Dieu est l’Artiste et le Compositeur d’une grande Symphonie, d’une grande Mélodie écrite pour Ses enfants dès avant les temps. La Création toute entière a été conçue à cet effet ! Le patriarche Job montrait que quand Dieu fondait la terre et qu’Il fixait les dimensions des océans et des mers, l’Orion et la grande Ourse, les pléiades, la petite Ourse, et la constellation de l’hémisphère boréale, les Etoiles du matin éclataient en chants d’allégresse et tous les Fils de Dieu poussaient des cris de joie ! Job 38/4-7. Toute son Œuvre est faite dans une parfaite harmonie traduisant ainsi la joie qui règne dans le ciel et qu’Il communique à la terre.

« …Poussez des cris de joie devant le Roi, l'Eternel! Que la mer retentisse avec tout ce qu'elle contient, que le monde et ceux qui l'habitent éclatent d'allégresse Que les fleuves battent des mains, que toutes les montagnes poussent des cris de joie, devant l'Eternel… L'Eternel règne ! Les peuples tremblent; Il est assis sur les chérubins: la terre chancelle. L'Eternel est grand dans Sion, Il est élevé au-dessus de tous les peuples. Qu'on célèbre Ton Nom grand et redoutable! Il est Saint! » Ps 98/5-9.

«Et lorsqu'Il introduit de nouveau dans le monde l’Emmanuel : " Dieu avec nous" ;"Dieu fait chair", Il dit: Que tous les anges de Dieu l'adorent! » (Heb1/6)
Une symphonie s’est élevée à Bethléem, et aux bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux, un ange du Seigneur leur apparut et dit « Soyez sans crainte car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple, le sujet d’une grande joie, c’est qu’aujourd’hui dans la ville de David il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur ». La Gloire du Seigneur resplendit autour d’eux et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste louant Dieu et disant : « Gloire à Dieu dans les lieux très haut et paix sur la terre parmi hommes qu’Il agrée !

C’est ici :

  • le plus beau chœur jamais chanté !
  • le plus doux Nom pour un mortel !

Dieu désirant s’unir à l’homme ! Le Ciel, à la terre !
"A la crèche ! Ô Mystère ! Dieu Lui-même s’est donné !"
Grande et sublime SYMPHONIE de l’Ecriture !
Même la mort du Sauveur sur la Croix du calvaire fut chantée 1000 ans avant la crucifixion par le roi David.
Toute la Parole est une Poésie de Dieu dont Il est l’Auteur et nous, les acteurs !

La religion du monde est une cacophonie ! Mais la Parole prophétique est la Symphonie de Dieu. Car la prophétie qui est une partition c’est-à-dire un accord de voix et de sons, est la Voix de Dieu, et du Son certain de l’Heure dans laquelle chaque croyant constitue une note: (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do…) le prophète de l’Âge étant la clé d’une portée : la clé de Sol (pour les notes aigues) ou la clé de Fa (pour les notes graves). Le mariage est un duo ; un accord de deux notes conjuguées d’une partition jouée.

Osée 2/21 « Je serai ton Fiancé pour toujours; je serai ton Fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde; Je serai ton Fiancé par la fidélité, et tu reconnaîtras l'Eternel ! »

Et Dieu est un Emetteur, Il envoie toujours quelque chose de spécifique. Il faut un récepteur. Dieu désire ardemment communier. Mais pour communier, il faut la ressemblance ! Il a voulu être compris ! (Pas avec les reptiles, les animaux, les montagnes…) mais avec Sa Ressemblance : l’homme créé à son image : une partie de Sa Théophanie; un Etre bivalent qui peut communier avec le Céleste. Adam est non seulement du terrestre, mais il est aussi du Céleste car étant crée d’abord "esprit". Ainsi, la communion était totale. Contrairement à ce que l’on assiste aujourd’hui, la terre était une banlieue du Ciel. Adam manifestait tout ce qu’était Dieu ; assujettissant, et nommant tous les animaux et les bétails… Adam était la Parole Parlée manifestant les mêmes Attributs Divins.

La partition de Dieu avec des notes plus graves ponctuées de bémols s’est jouée en Adam dans Gen2/18 -24 : «L'Eternel Dieu dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui… Alors l'Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L'Eternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme. (Les notes plus gaies) Et l'homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! On l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »

WMB : Le signal rouge de sa Venue ; du 23/06/63 P. 19, § 113 « Remarquez pourtant qu’à part le salut, Dieu n’a rien pu donner à l’homme de meilleur qu’une brave femme. Personne ne peut comme elle réconforter un homme quand il est fatigué. Il ne se confiera jamais à qui que ce soit comme à sa femme. Et vous frère, vous pouvez vous estimer heureux si vous avez une gentille femme qui est pure, droite, morale, et qui peut vous parler quand vous rentrez fatigués à la maison. Elle peut faire plus pour vous que n’importe qui d’autre. C’est vrai. Elle est un joyau. Elle est une reine ».

WMB : Courir sans un message, 18/04/ 60 P., § 4 Jeff Ind « Grande est la sainte union conjugale. Elle est ordonnée par Dieu et aussi la sainte union conjugale produit ces chers petits enfants… »

WMB :L’Unité, du 11/02/62 ; P3, § 35 ;Jeff Ind « Dans toute famille correcte, bonne, noble et obéissante, l’homme et sa famille sont un…Ils devraient tous être un. Le père avec la mère, la mère avec le père, les enfants avec les parents, les parents avec les enfants, tous d’accord. Et si vous voyez cela, vous avez vu une charmante image. (du Ciel ; de Christ, de Son Epouse, et de tous Ses rachetés) »

LE CHOIX D’UNE EPOUSE

1Jn4/ 17 : « Tel Il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c'est en cela que l'amour est parfait en nous… »
Christ choisira une femme qui a le caractère de sa Parole, et ce sera l’Epouse.

Apo 21/9 :« Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m'adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l'Epouse, la femme de l'Agneau. »
Il est question de l’Agneau aux côtés de Son Epouse bien que nous assistons ici au déversement des coupes et des plaies de jugement sur le monde des impies, Christ ayant revêtu l’Attribut du "Lion de Juda". C’est l’Agneau qui attire la Colombe, les deux natures sont identiques. Jamais le loup n’attire la Colombe.
Cant 8/10 « (la Sulamite à Salomon) …J’ai été à ses yeux comme celle qui trouve la paix » Nous découvrons ici le trait d’union entre Salomon et cette jeune Sulamite. Or Salomon vient de Shalom qui signifie Paix.

Aussi ce qui fait le charme d’un homme aux côtés de sa femme, c’est sa bonté selon Proverbes 19/12.

WMB : La fête des trompettes ; du 09/07/64 ; P. 15,§ 100 « L’Epouse doit être identifiée en Lui. Chaque femme doit être identifiée en son mari, car les deux sont un. »

WMB : L’enlèvement, prêché le 04/12/65 à Yuma Arizona ; P. 52, § 204 « L’Epouse est une partie de l’Epoux. La femme est une partie de son mari, parce qu’elle est tirée du mari »

WMB : Tour de Babel « C’est légal, loyal et pieux pour un homme de prendre une femme et de vivre avec cette épouse ; pas ensuite une autre : c’est là la différence. La femme qui lui a été correctement donné par Dieu sera pour lui une partie de lui-même. C’est un joyau de grand prix que Dieu a conçu pour être mère et à qui Il a confié la maternité. Remarquez que la femme qui tient sa place est un joyau à sa couronne. C’est un honneur ! Un chrétien recherche le caractère en une femme parce qu’il projette de fonder un foyer avec elle. Il veut une bâtisseuse de foyer »

WMB : L’invasion des Etats-Unis, du 20/07/54 ; P. 6 §46 « C’est plus que de regarder à la beauté. Vous devez prendre une personne dont l’âme et le corps sont unis ensemble ; une personne qui sera vraiment pour vous une amie et une copine, qui se tiendra à vos côtés dans les bons et les mauvais jours »

WMB : Le Choix d’une Epouse, Vol 2 n°28, 02/21/65, P. 10 § 2 « Et encore, le genre de femme qu’un homme choisirait son ambition et son caractère. Si un homme choisit une femme qu’il ne devrait pas, cela reflète son caractère. Et ce à quoi il s’attache montre réellement ce qui est en lui. Une femme reflète ce qui est dans l’homme, lorsqu’il l’a choisit pour épouse. Cela révèle ce qui est au fond de lui. Peu importe ce qu’il dit à l’extérieur, observez à qui il se marie »

1Pi.3/1-7 : «Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et réservée.
Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d'or, ou les habits qu'on revêt,mais la parure intérieure et cachée dans le coeur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu. Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris, comme Sara, qui obéissait à Abraham et l'appelait son seigneur. C'est d'elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte. »

Trois grands dépôts de vertus sacrées lui furent confiées

  • Le dépôt de Féminité sacrée (l’esprit féminin c’est l’esprit de douceur, aimable, gentille, paisible)
  • Le dépôt de Moralité (sa vertu, la pudeur : l’étique, la moralité qui est la colonne de la société)
  • Le dépôt de Maternité sacrée (Dieu protégeant sa lignée pour garder sa matrice de toute autre semence en dehors de celle de son mari. Isha, différent de Eve qui signifie : Mère de tous les vivants)

« Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu'il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières. »

Cant 5/9-10 : « (les filles de Jérusalem) : Qu'a ton Bien-aimé de plus qu'un autre, O la plus belle des femmes? Qu'a ton Bien-aimé de plus qu'un autre, pour que tu nous conjures ainsi? (tu en certifie ainsi ? Pour que tu t’y abandonnes totalement ?) »
(La Sulamite) : Mon Bien-aimé est Blanc et Vermeil (le plus Remarquable, le plus frappant); Il se distingue entre dix mille ».

Esaïe 9/5 :L’Admirable, le Conseiller, Dieu Puissant, prince de Paix, Père Eternel.

  • Le lys de la vallée, Cant 2/1
  • La Rose de Saron
  • L’Etoile Brillante du Matin
  • La manne cachée
  • Le Vrai Pain de Vie
  • L’Emmanuel

L’Amour et le Mariage

L’Amour est l’Action, les sentiments découlent ensuite. Car l’Amour est Patience et Bonté. Il n’est pas envieux et ne s’enfle pas d’orgueil.
L’Amour est Bienveillance, il n’est pas malhonnête. Il est plutôt Justice et Foi.
Les sentiments (passions affectives) peuvent disparaître ; mais l’Action (l’Amour) les fera renaître !
L’Amour n’est pas un domaine exclusivement réservé au Mariage ; le Mariage, par contre est un domaine exclusivement réservé à l’Amour ; car quiconque n’aime pas, ne doit pas s’y aventurer !
Le Mariage ne garantit pas l’Amour ; mais l’Amour fait tout pour garantir le Mariage !
Quand une relation conjugale ne repose pas sur l’Amour dont nous parle la Bible, elle demeure limitée. Dieu est Amour, et son Amour sert de modèle à notre amour !

Que Dieu vous bénisse richement !
Votre serviteur par le Sang de Jésus Christ, Pasteur Pierre ESSOH YAO



DU MEME AUTEUR


Voir tous les enseignements du Pasteur Pierre ESSOH Yao
Voir
Droit de réponse
Questionnaires bibliques


AUTRES AUTEURS


Voir tous les enseignements du Prophète William Marrion Branham
Voir