Interview n°1 accordée au quotidien le "temps hebdo " n° 110 du 6 – 12 octobre 2010

par Pasteur Pierre ESSOH Yao


Pierre Essoh Yao, (Pionnier de la Mission de la Parole Parlée en Cote d’Ivoire) "L’Evangile prône la souveraineté pour tous les peuples"




Pierre Essoh Yao est le pionnier de la Mission de la Parole Parlée en Côte d’Ivoire. Dans son Centre missionnaire sis à Adjamé 220 logements où nous l’avons rencontré, l’homme de Dieu a dit sa vision des choses avant d’appeler les Ivoiriens à la paix, dans une Côte d’ivoire véritablement souveraine, voulue par Dieu.

 

Le siège de votre mission impressionne par son envergure. Où avez-vous trouvé les moyens de réaliser une telle œuvre ?
Effectivement, le siège de la Mission de la Parole Parlée en Côte d’Ivoire est situé à Adjamé 220 logements, derrière le commissariat de police du 7ème arrondissement, face à l'école primaire publique Jean Delafosse. Pour vous présenter ce siège dédié à Dieu, je dirais qu’il comporte un temple avec mezzanines d’une capacité de plus de deux mille places dénommé "Temple de la Restauration Promise selon Joël 2/25". Il y a aussi un Centre biblique missionnaire doté d’un secrétariat, d’un bureau principal et d’une mezzanine pour le pasteur. Par ailleurs, nous avons une salle de conférence de deux cents places, une bibliothèque de six cents places, une salle d’imprimerie, des bureaux, sept chambres toutes équipées avec des salles d’eau pour l’hébergement de missionnaires, de pasteurs…, des latrines (hommes et dames), un baptistère et un bâtiment pour les tout-petits de l’école du dimanche.

Vous comprenez donc pourquoi nous l’avons voulu grand et imposant. En outre, la Mission dispose d’un terrain annexe d’une superficie de près de 600 m² pour les différentes cérémonies, conférences, conventions et autres, ainsi qu’une structure d’édition dénommée "Les Editions Ekklesia-Cri de l’Aigle" pour la diffusion et la production d’ouvrages d’enseignements.

L’édification de cette bâtisse nous a coûté plus de trois cents (300) millions, c’est vrai ! Vous avez raison de vous interroger sur l’origine des fonds. Mais sachez que nous l’avons fait, par la foi, sans apport extérieur. Les fonds collectés pour cette œuvre émanent uniquement des fidèles de l’Eglise et de mes efforts personnels, en tant que pionnier de ladite Mission qui compte aujourd’hui une vingtaine d’Assemblées à l’intérieur du pays.

Quel but poursuivez –vous ?
Le but de la "Mission de la Parole Parlée en Côte d’Ivoire" est de répandre le Message de l’Evangile sur toute l’étendue du pays, en établissant des assemblées locales dans une totale harmonie et une parfaite cohésion. Elle ne vise ni un but lucratif ni un but politique. Car le fondement de la foi de cette Mission se trouve dans les Saintes Ecritures. Et peut être membre de notre Mission tout être humain de toute race et de toute nationalité.

De quelle restauration promise parlez-vous ?
Nous sommes dans la suite du Message prophétique de la fin des temps du prophète William Marrion Branham, que le Seigneur a confirmé à maintes et maintes reprises aux yeux de centaines de milliers de gens ; lequel est venu avec l’Esprit d’Elie (Malachie 4/5-6), afin de "ramener le cœur des enfants de cette génération à la foi des pères, avant le retour du Seigneur Jésus". Il est vrai que des gens nous ont taxé de "’Branhamistes", mais ce n’est pas le cas ! Pour nous, Branham n’est pas un dieu, mais un réel prophète du Seigneur de la même nature que Moïse, Esaïe, Jérémie, … Paul et Pierre les apôtres du Seigneur envoyés dans un âge précis.

Notre Mission dont, Christ est la tête, en toute séance, est un creuset, un cadre fraternel de rencontre de missionnaires, de serviteurs de Dieu et de personnes de toutes races, de toutes langues et de toutes nations. Notre souci, est d’être investis de l’Esprit et de l’Amour de Jésus-Christ, afin de vivre sa pleine volonté pour ce temps de la fin, en vue de la Restauration promise par Dieu dont les prophètes Joël, Daniel, Malachie et les apôtres de Christ font mention.

Vous prônez "la Parole Parlée" Pourquoi ce jeu de mots?
Ce n’est pas un simple jeu de mot, mais un terme qui a tout son sens ! En effet, l’on distingue différents types de communications qui sont : la communication orale, la communication gestuelle, la communication écrite ou textuelle comportant aussi les hiéroglyphes qui sont des signes, des caractères fondamentaux de l’Ecriture. Mais avant d’être transcrite, la Parole, dans son essence est une pensée, un concept. Ce concept doit être exprimé ou prononcé. Nous savons qu’ " au commencement était la Parole et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu". Il faut donc revenir à la Parole Parlée, au fondement des choses, telles que Dieu les a prononcées. C’est l’expression de la pensée éternelle de Dieu qui dit : "’ma pensée n'est pas autre que ce qui sort de ma bouche" Ps.17/3. La Parole Parlée est la substance même de la création, de sorte que tout ce qui se meut dans les cieux, sur la terre et sous la terre et qui garde son originalité à chaque cycle et à chaque saison, en se perpétuant, tire son existence d’Elle. C’est "le Ainsi dit le Seigneur" ! La Semence - Parole qui demeure éternellement.

Or une semence hybridée (modifiée par l’homme) perd son originalité car ne provenant pas du Logos, et n’existant pas dans le Dessein Eternel de Dieu ; cette semence ne peut se perpétuer. C’est le cas par exemple des organismes génétiquement modifiés (OGM) qui ont pour corollaires les recombinaisons virales, la résistance aux antibiotiques et surtout le risque toxique lié à leur consommation, à cause de ce que ces OGM fabriquent des insecticides dits protéiques, qui sont souvent à la base d’allergies etc.

Il en est ainsi, dans le spirituel ; de tout ce qui émane d’une tradition religieuse, tirant son existence des hommes et non de Dieu et qui communique la mort spirituelle. (Marc 7/8, Col 2/8). Aujourd’hui, dans les pays développés comme partout ailleurs, les gens réclament à corps et à cri les aliments "bio" donnés originellement à l’homme par le Logos -Parole Parlée de Dieu. De même, il faut un retour à la Parole Originelle telle que cela fut laissée à l’Eglise de Jésus-Christ dans les Saintes Ecritures et garder la "Pensée" première de Dieu.
Car, pour n’avoir pas gardé la Pensée première de Dieu (le logos), des transcripteurs (théologiens) ont créé des divergences d’opinions (différentes versions bibliques), et donc implicitement une multiplicité de religions dites chrétiennes.
C’est pourquoi Dieu a donné un moyen afin de sauvegarder toujours son peuple de toute hérésie et ce moyen, c’est d’écouter la Parole prophétique ; puisque la Substance - Parole de Dieu est donnée au prophète qui la proclame avec le "Ainsi dit le Seigneur" !
Osée 12/14 : « Par un prophète, l’Eternel fit monter Israël hors d’Egypte, et par un prophète Israël fut gardé. » 2Chr 20/2. 1Pi.1/ 19-21 « Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos coeurs; sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Ecriture ne peut être un objet d'interprétation particulière, car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. »

Paul, l’apôtre de Christ et messager de l’Age d’Ephèse ne s’exclamait-il pas en ces termes ? « … Qui a connu la pensée du Seigneur pour l'instruire? Or nous, nous avons la Pensée de Christ. » (C’est-à-dire l’exacte interprétation de ce que Dieu dit à tel ou tel autre sujet !) 1Cor 2/16.
L’apôtre Jean conclut en ces termes :
« Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas: c'est par là que nous connaissons l'Esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur. » 1 Jn 4/6

On peut donc dire que vous êtes un "fondamentaliste"…
Si l’on doit considérer que la notion de la "Parole Parlée" qui est à l’origine de toute chose, comme je l’ai expliqué plus haut, fait de moi un "fondamentaliste", j’en suis heureux. Mais je maintiens qu’à l’origine était la Parole Parlée qui est le moteur de la création et dont la Parole Ecrite (la Bible) n’est qu’une version (car il y en a plusieurs !). Dieu n’a-t-Il pas dit : "Que la Lumière soit et la Lumière fut" ? Les prophètes ont prononcé des paroles prophétiques. Il faut revenir à l’origine. Dans Malachie 4/5- 6, il est dit : "J’enverrais Elie mon prophète ramener le cœur des enfants à la foi de leurs pères (les Apôtres) avant le retour du Seigneur."
Pourquoi y a-t-il plusieurs versions de la Bible alors que la Parole est unique ? Sachez que la foule de chapelles religieuses qui prolifèrent aujourd’hui est issue de la déformation de la Parole, par les fausses interprétations. Nous prônons donc la Restauration Promise par un retour à l’état originel.

Voulez –vous dire que les dénominations religieuses qui poussent comme des champignons sont le fait de visions erronées ?
Nous ne nous en prenons à personnes en demandant le retour à l’origine et en soulignant le fait qu’il y ait plusieurs versions de la Bible et une multitude de chapelles pour une seule Parole Parlée qui est celle de Dieu. Mais c’est la Vérité. Et nous disons cette Vérité qui nous affranchis des erreurs des diverses interprétations.

Ne risquez-vous pas, en parlant ainsi, de vous attirer la colère de vos confrères ?
Je ne vois pas pourquoi mes confrères que j’aime sans exception, dans le nom de Dieu, s’en prendraient à moi, pour des vérités qui sont si évidentes. Moi, je prône la paix, l’amour le pardon, la fraternité et l’union entre les hommes et les religions. Chacun est libre d’exprimer sa foi comme il l’entend. C’est aussi pourquoi chacun est libre de dire la vérité, de dire sa vision. C’est vrai que par moment la Vérité n’est pas tout de suite admise. Mais il ne faut jamais s’en détourner. Je reconnais que par moment, nous avons subit les attaques de ceux qui nous taxaient, comme je l’ai dis, de "brahmanistes". Le diable se dresse toujours sur le chemin de ceux qui font la volonté du Tout-Puissant. Mais cela ne saurait ébranler ceux qui ont la foi. Cela dit, j’ai les meilleures relations possibles avec mes confrères pasteurs que je respecte. Sans pour autant renoncer à la Parole Parlée ; et à la Restauration Promise qui est contenue dans le Message prophétique du temps de la fin. Tout comme, par exemple, je ne crois pas à la sainte trinité, qui n’est mentionnée nulle part dans la Bible, ni le fait d’asperger des quelqu’un en lieu et place du baptême qui doit être fait dans le Nom du Seigneur Jésus (Actes 2/38 ; Actes 8/16 ; Actes 10/48 ; Actes 19/6 ; Actes 22/16 ; Rom 6/3-5 ; 1Co 1/13-15 ; Gal 3/26-27), car il n’y a qu’un seul baptême biblique Eph 4/4-5

Ce que vous dites là pourrait choquer certains…
Mais c’est la vérité ! De prime abord, revenons sur l’appellation de Dieu en hébreu "Elohim" ou "Elohims" de Genèse 1/1 , en version "Chouraqui " qui est le pluriel d’"Eloah", le Dieu suprême, Créateur du ciel et de la terre. C’est sur la base de cette appellation "Elohim" que la plupart des théologiens se sont accordés pour en déduire un Dieu sous trois formes. D’où le terme "trinité" selon eux "Dieu en trois Personnes (Père, Fils, Saint-Esprit) co-égales et coéternelles". Comment peuvent-elles être co-égales alors que le fils montre son infériorité vis-à-vis du père ? Ne dit –il pas : «… le Père est plus grand que moi ! » en Jean 14/28. Comment peuvent-elles être coéternelles, alors que le fils est engendré et a donc un commencement ? «Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui ! », dit Psaumes 2/7 ; He 5/5).

Notons que : ni Abraham le premier hébreu, ni Moïse, ni aucun autre patriarche sous l’Ancienne Alliance ; encore moins notre Seigneur Jésus-Christ et ses Apôtres dans cette Nouvelle Alliance n’ont mentionné ne serait-ce qu’une seule fois le terme "trinité" dans les Saintes Ecritures. Cette doctrine n’a été adoptée qu'en 325 après Jésus-Christ à Nicée sous l'empereur Constantin par Athanase évêque d'Alexandrie et de Constantinople (en l’An 381). Dans "Survivances païennes dans le monde Chrétien" de Weigall Arthur, il est dit : « La trinité est d’origine païenne. » (Une origine babylonienne) Dans le Dictionnaire biblique illustré, Anglais : « le mot trinité ne figure pas dans la Bible, il n’a été officiellement introduit dans le vocabulaire théologique de l’église qu’au IVème siècle. » Dieu est unique.

La Côte d’Ivoire, qui vient de fêter son cinquantenaire est en crise. Quel est le regard de l’homme de Dieu sur la situation ?
Le Président Laurent Gbagbo a raison de se battre pour la souveraineté de son pays et la liberté totale de son peuple. La Bible nous explique comme Moïse a conduit le peuple de Dieu à la terre promise, après des siècles d’esclavage sous Pharaon en Egypte. Et Dieu n’a pas créé ses enfants à son image pour qu’ils soient en captivité. Le Seigneur veut la liberté et donc la souveraineté pour toutes les nations. Mais vous savez que les forces de la servitude combattent toujours les chefs qui veulent libérer leurs peuples. C’est pourquoi les ivoiriens doivent avoir la foi au Dieu Tout-Puissant qui ne les abandonnera pas dans une situation d’éternelle soumission car la Parole de Dieu prône la liberté pour tous. Dieu gardera sa Main sur ce pays, pour le sortir de la crise qui est pour nous une épreuve sur le chemin de la liberté.

A propos de la sortie de crise, êtes- vous optimiste quant à l’issue heureuse des prochaines élections ?
Quand on croit en Dieu et qu’on a la foi, on ne s’enferme pas dans un doute ni dans un pessimisme. La Mission de la Parole Parlée croit que la Côte d’Ivoire se relèvera de cette chute. C’est pour cela d’ailleurs que nous prions, nuit et jour, pour que Dieu nous aide à sortir de la crise. Christ, en partant, nous a laissée Sa Paix. Mais il nous appartient de la mériter en adoptant les comportements de paix, de justice, et de respect de loi ; en cultivant l’amour, le pardon, la fraternité, la tolérance et l’union. Il nous faut définitivement tourner le dos aux armes et à la guerre. La paix de Dieu transcende les différences politiques, religieuses, ethniques et régionales. Par delà toutes nos différences, nous devons nous sentir un, dans un pays unique qui est la Côte d’Ivoire. Dieu nous a certainement fait passer par cette épreuve pour que nous en tirions les leçons. J’exhorte donc mes frères de tous les bords à la modération et à la mesure dans les actes et dans les propos. Nous sommes à un moment décisif de notre jeune histoire. Après plusieurs années de crise et de souffrance, chacun de nous doit prendre conscience que ce n’est que dans la paix retrouvée que nous trouverons le bonheur.

Avez-vous un appel en direction de la classe politique, à quelques semaines de l’élection présidentielle ?
Les hommes politiques jouent un rôle clé dans ce processus de sortie de crise que nous voulons tous voir arriver à son terme, par des élections qui vont enfin réconcilier tous les fils de ce pays. Car ils sont au premier plan de la scène.
Les leaders politiques doivent avoir la crainte de Dieu en ayant à l’esprit que c’est Lui qui donne le pouvoir à qui Il veut et qui inspire le peuple ! C’est pourquoi nous leur demandons de cultiver un esprit de tolérance, afin que celui qui sera choisi au soir de l’élection présidentielle puisse serrer la main de tous ses frères perdants et que chaque ivoirien, à quelque niveau qu’il soit, puisse contribuer à l’édification de la nation ivoirienne, dans la paix. Si nous voulons que le Tout-Puissant exhausse nos voeux de prospérité, nous devons désormais bannir la violence de nos comportements. Il n’y a pas de salut pour les peuples dans la violence et en dehors de la crainte de Dieu !
Les hommes politiques doivent donc créer les conditions d’une tenue apaisée de la présidentielle prochaine qui va marquer le point de départ d’une Côte d’Ivoire restaurée et prospère !
C’est aussi ça notre message !

K. Kouassi Maurice



DU MEME AUTEUR


Voir tous les enseignements du Pasteur Pierre ESSOH Yao
Voir
Droit de réponse
Questionnaires bibliques


AUTRES AUTEURS


Voir tous les enseignements du Prophète William Marrion Branham
Voir